Skip to content

Le caïd Ducarme Joseph assassiné


 

Ducarme Joseph... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE) - image 1.0

Joseph, 46 ans, a été atteint de plusieurs projectiles au haut du corps, sur la rue Michel-Ange, près du boulevard Saint-Michel, en plein coeur de son ancien fief, vers 22 h 15.

L’homme avait été avisé à plus d’une reprise qu’il y avait un contrat sur sa tête, notamment depuis le meurtre du fils aîné de l’ancien parrain Vito Rizzuto, Nick Rizzuto Jr, assassiné près des bureaux de l’entrepreneur en construction Antonio Magi le 28 décembre 2009.

L’assassinat de Joseph pourrait d’ailleurs avoir un lien avec ce meurtre même si plusieurs personnes avaient des raisons d’en vouloir à Joseph.

Le 18 mars 2010, trois individus lourdement armés avaient fait irruption dans l’ancienne boutique de vêtements de Joseph sur la rue Saint-Jacques, le Flawnego, et ouvert le feu à plus de 70 reprises. Le caïd avait échappé de justesse à l’attentat en fuyant par la porte arrière mais l’un de ses gardes du corps et le gérant de la boutique, oncle de Joseph, avaient été tués. L’attaque avait également fait deux blessés.

Après l’attentat, Joseph s’était rendu directement au bureau de l’entrepreneur en construction lié à la mafia, Antonio Magi, et avait été arrêté par les policiers au moment de sa sortie des locaux, pour bris de conditions.

Durant les années 90, Joseph avait formé un redoutable gang de rue d’allégeance bleu, les 67, avec un autre individu, Richard Goodridge. Ce dernier aurait été propriétaire silencieux d’un club de danseuses du centre-ville, le Temptation, qui a été fermé d’urgence peu après l’attaque au Flawnego car la police craignait une réplique de Joseph. Richard Goodridge a été expulsé du Canada l’année dernière.

Depuis le retour de Vito Rizzuto à Montréal, Ducarme Joseph était devenu beaucoup plus discret mais continuait tout de même à être vu de temps en temps, surtout dans son secteur. Les enquêteurs des Crimes majeurs de la police de Montréal devront analyser plusieurs hypothèses mais celle de la vengeance de la mort du fils aîné du parrain apparaîtra sûrement en haut de liste.

Il s’agit du 18e meurtre commis cette année à Montréal.

L'assassinat de Joseph pourrait d'ailleurs avoir un lien... (PHOTO FÉLIX O.J. FOURNIER, COLLABORATION SPÉCIALE)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: