Skip to content

Vos plaques d’immatriculation sous surveillance


Vos plaques d'immatriculation sous surveillanceLes conducteurs délinquants n’auront jamais été autant sous la loupe des policiers.

Devant les résultats concluants du projet pilote de système de reconnaissance des plaques d’immatriculation (SRPI), mis en place du 1er août au 1er novembre, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé lundi que l’initiative sera déployée à l’échelle provinciale.

En l’espace de seulement 90 jours, les huit véhicules munis du SRPI ont lu plus de 1 140 000 plaques, ont émis 6533 constats d’infraction et 862 véhicules ont été saisis.

Au cours des prochains mois, un total 100 véhicules de police seront équipés d’appareils permettant la lecture des plaques d’immatriculation.

«Le message que l’ont passe aux délinquants du volant est que le risque de se faire intercepter est maintenant beaucoup plus élevé», a dit le directeur de la Sûreté du Québec, Richard Deschesnes.

Fonctionnement

Le système de reconnaissance des plaques d’immatriculation se résume à deux appareils s’apparentant à des caméras installés sur le toit de la voiture de police, tout juste devant les gyrophares.

Les caméras ultra sophistiquées repèrent et lisent toutes les plaques d’immatriculation dans un périmètre établi, autant sur les véhicules stationnés, que ceux en mouvement.

Le système analyse ensuite les numéros répertoriés et les compare avec ceux contenus dans une base de données.

«Si une des plaques est reliée à une infraction, le policier reçoit un pop-up sur son écran d’ordinateur avec une photo de la voiture», explique John Harbour, président et chef de direction de la Société de l’assurance automobile du Québec SAAQ.

Selon les données de la SQ, le système peut facilement enquêter 3000 plaques d’immatriculation par jour.

Sécurité routière

Selon les autorités l’ajout d’une telle technologie sur les véhicules de patrouille contribuera à l’amélioration du bilan routier au Québec.

«Le projet de reconnaissance des plaques d’immatriculation est un pas de plus vers la sécurité sur les routes de la province. C’est une pièce du puzzle qui nous amènera vers un bilan routier enviable parmi les sociétés développées», a affirmé M. Harbour.

La SAAQ contribuera financièrement à l’acquisition des 100 nouveaux appareils, à raison de 500 000$ par années, pendant cinq ans.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: