La colère de Ferguson


Les confrontations entre émeutiers et policiers se sont poursuivies dans la nuit du 18 au 19 août dans la petite ville du Missouri, dont 67% des 21 000 habitants sont issus de la communauté noire. 

Sur fond de roses et de mains en l'air, ce message : « Je suis un homme, pas un animal ».

Des policiers pointent leurs armes en direction des manifestants dénonçant la mort du jeune Michael Brown, tombé sous les balles d’un policier, le 18 août.

 

Les policiers utilisent des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, à Ferguson, le 17 août. 

 

Le rappeur Nelly, originaire de St. Louis, a participé à une manifestation pacifique pour dénoncer la mort de Michael Brown, le 18 août, à Ferguson

Des militants signent un dessin à l’effigie de Michael Brown, lors d’un rassemblement à Atlanta, le 18 août, visant à dénoncer la mort du jeune homme de 18 ans, tué par un policier le 9 août. 

 

Si on se fie au résidant de Ferguson John West qui offre ici une rose à un policier, il y a de l’espoir de voir le calme revenir dans la petite municipalité du Missouri. 

Des manifestants ont affronté les policiers de Ferguson les bras levés dans la nuit de vendredi à samedi.

One comment on “La colère de Ferguson

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.