Skip to content

Des navires de guerre américains transitent par le détroit de Taïwan pour la première fois depuis la visite de Pelosi


Deux navires de guerre américains naviguent dans les eaux internationales du détroit de Taiwan dans le cadre de la première opération de ce type depuis que la Chine a organisé des exercices militaires sans précédent dans la voie navigable le mois dernier.

Dans un communiqué publié dimanche, la marine américaine a déclaré que le transit « démontre l’engagement des États-Unis en faveur d’un Indo-Pacifique libre et ouvert ».

Les tensions dans le détroit de Taïwan ont atteint leur plus haut niveau depuis des années ce mois-ci après la visite de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, à Taipei.

La Chine, qui revendique Taïwan comme son propre territoire, a réagi en organisant des journées d’exercices aériens et maritimes autour de l’île autonome.

Pékin, qui n’a jamais exclu d’utiliser la force pour mettre Taïwan sous son contrôle, a vu le voyage comme une tentative américaine d’ingérence dans les affaires intérieures de la Chine.

Trois responsables américains ont déclaré à l’agence de presse Reuters sous couvert d’anonymat que les croiseurs de la marine américaine Chancellorsville et Antietam menaient l’opération.

Une semaine après la visite de Pelosi, un groupe de cinq autres législateurs américains s’est également rendu à Taïwan, l’armée chinoise répondant en effectuant d’autres exercices à proximité.

La sénatrice Marsha Blackburn, une législatrice américaine membre des commissions sénatoriales du commerce et des forces armées, est arrivée jeudi à Taïwan pour la troisième visite d’un dignitaire américain ce mois-ci.

L’administration Biden a cherché à empêcher la tension entre Washington et Pékin, enflammée par les visites, de dégénérer en conflit, réitérant que de tels voyages au Congrès sont monnaie courante.

Les États-Unis n’ont pas de relations diplomatiques formelles avec Taïwan, mais sont tenus par la loi de fournir à l’île les moyens de se défendre.

Le gouvernement taïwanais affirme que la République populaire de Chine n’a jamais gouverné l’île et n’a donc pas le droit de la revendiquer, et que seuls ses 23 millions d’habitants peuvent décider de leur avenir.

Don Honorifique

Support the Edogmyblog site !

7,00 $US

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: