Skip to content

Québec , Halloween Kill: Le suspect, Carl Girouard, un homme de 24 ans originaire de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, dans la couronne nord de Montréal qui a poignardé à mort 2 personnes et blessés 5 autres .


Le suspect Carl Girouard était connue des policiers pour ses problèmes de santé mental.
Le jeune homme a été arrêté tôt dimanche matin dans le quartier historique de Québec après que deux personnes ont été poignardées à mort et cinq ont été blessées par l’ l’agresseur, selon la police, vêtu d’une tenue médiévale et brandissant une épée.

Radio-Canada a appris que le suspect en garde à vue est Carl Girouard, 24 ans, de Sainte-Thérèse, au Québec, une ville située à environ 20 kilomètres au nord-ouest de Montréal. La police de Québec n’a pas confirmé son identité. Le soir d’Halloween, la police a été contactée vers 22h30. et découvert des victimes dans au moins quatre endroits, dont près de l’hôtel Château Frontenac, rue du Trésor et rue des Remparts, selon Radio-Canada.

Agressions à l'arme blanche à Québec | Deux personnes tuées, cinq blessés,  un homme de 24 ans arrêté
Carl Girouard en état d’arrestation


Après une chasse à l’homme de deux heures et demie, l’homme a été arrêté peu avant 1 heure du matin, à environ un kilomètre au nord de la zone du Vieux-Port de la ville. Le chef de la police de Québec, Robert Pigeon, a déclaré lors d’une conférence de presse dimanche matin que le suspect s’était rendu dans la capitale «avec l’intention de faire le plus de dégâts possible». Pigeon a déclaré que “tout porte à croire qu’il a choisi ses victimes au hasard”, ajoutant qu’il pense que le crime était prémédité.


Il a déclaré que le suspect n’était associé à aucun groupe terroriste, selon l’enquête. L’homme portait une épée de style japonais Katana, a déclaré Pigeon. Le chef de la police a déclaré que le suspect n’avait pas de casier judiciaire, mais il a révélé il y a cinq ans dans un «contexte médical» qu’il voulait commettre un acte de violence. Pigeon a déclaré que la police n’avait actuellement aucune raison de croire que l’attaque était motivée par des raisons religieuses ou politiques. Le suspect a d’abord été transporté à l’hôpital pour évaluation.

Car Girouard est actuellement interrogé par les enquêteurs sur les homicides et n’a pas encore comparu devant le tribunal. La police déclare ne craindre pour la vie d’aucune des cinq personnes blessées lors de l’attaque. «Le Québec se réveille après une nuit d’horreur. Les mots me manquent pour décrire une telle tragédie. J’offre mes condoléances aux proches des victimes», a écrit dimanche matin le premier ministre du Québec François Legault sur Twitter.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a déclaré aux journalistes dimanche matin qu’il avait l’impression de revivre les événements de janvier 2017, faisant référence à une fusillade dans une mosquée qui a fait six morts. Il a qualifié l’incident de coup de couteau de «terrifiant» et d ‘«impossible à comprendre». Labeaume a offert ses condoléances aux familles des victimes et à ceux qui ont été blessés. La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, s’est dite “dévastée” lorsqu’elle a appris l’incident aux petites heures du dimanche matin. «Cela nous plonge vraiment dans une scène d’horreur», a-t-elle déclaré, soulignant que la ville de Québec est un endroit typiquement sûr et calme. Le premier ministre Justin Trudeau a également tweeté sa réponse à l’attaque, affirmant que ses pensées allaient aux victimes et remerciant les premiers intervenants.

Des témoins décrivent une forte présence policière Radio-Canada a rapporté que lorsque les policiers sont arrivés peu après 22 h 30, ils ont découvert le premier corps sur la rue du Trésor, non loin du château Frontenac. Le deuxième corps a été découvert rue des Remparts. Les deux ont montré des signes de violence. «Nous sommes arrivés au début de l’intervention», a déclaré Martin Rioux, qui marchait avec son partenaire vers la terrasse Dufferin tard samedi soir lorsqu’ils ont vu deux voitures de police et un corps sur le trottoir. Rioux a raconté avoir fait des tours dans la zone et avoir rencontré une unité canine, plusieurs policiers avec leurs armes à la main et d’autres éclairant de leurs véhicules. “Nous avons vraiment été témoins de la chasse à l’homme”, a-t-il déclaré.


“Il y avait beaucoup d’adrénaline”, a déclaré Rioux. “Surtout quand vous voyez des policiers marcher et courir avec leurs armes à la main.” Jordan Proulst a déclaré à Radio-Canada qu’il marchait dans la rue Saint-Jean lorsqu’il a vu passer plusieurs voitures de police en direction du Château Frontenac. “Il y a une forte présence policière”, a-t-il raconté devant l’Assemblée nationale tôt dimanche matin. “Devant moi, il y a trois, quatre, cinq, six voitures de police, qui ont fait une barrière.” Alors que la ville de Québec glisse dans une nuance plus profonde de rouge, les dirigeants civiques plaident pour que chacun respecte les règles Il a déclaré que les gens étaient empêchés de passer et qu’il pouvait voir plusieurs autres voitures de police passer la barrière. Selon Radio-Canada, c’est un agent de sécurité du port de Québec qui a finalement repéré le suspect et alerté la police. La police a arrêté le suspect dans le quartier du parc d’activités Espace 400e sur la rue Abraham-Martin peu avant 1h du matin dimanche.

Don Honorifique

Support the Edogmyblog site ! : )

2,00 $US

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: