Skip to content

Demande d’asile rejetée ( Des jeunes filles risque la mutilation génitale une fois dans leurs pays d’origines)


Résultat de recherche d'images pour "La Sherbrookoise Zainabou Ouedraogo est bien placée pour recueillir les confidences de femmes ayant subi des mutilations génitales, apprenant elle-même à vivre avec les séquelles de l’excision, tant physiques que psychologiques."

PHOTO DOMINIQUE SCALI La Sherbrookoise Zainabou Ouedraogo est bien placée pour recueillir les confidences de femmes ayant subi des mutilations génitales, apprenant elle-même à vivre avec les séquelles de l’excision, tant physiques que psychologiques.

Parmi ces femmes se trouvent des mères qui refusent que leur fille subisse le même sort et qui demandent donc l’asile au Canada. En plus de les aider à vivre avec les séquelles, les médecins peuvent, par exemple, attester que les mères ont été excisées. Résultat de recherche d'images pour "excisions"

Des travailleurs sociaux ou des psychothérapeutes peuvent aussi fournir une analyse montrant qu’elles souffrent encore de traumatismes liés à cette intervention.

Résultat de recherche d'images pour "excisions"

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: