Des pigeons de compétition belges dopés, dont un à la cocaïne


Les pigeons voyageurs belges, dont les champions de vitesse valent plusieurs centaines de milliers d’euros, n’échappent pas au dopage: six d’entre eux viennent d’être contrôlés positifs, dont un à la cocaïne, a rapporté jeudi la presse belge. Après une visite de travail au laboratoire sud-africain “The National Horseracing Authority of Southern Africa”, la Fédération colombophile belge a décidé d’y envoyer une vingtaine d’échantillons pour un contrôle, expliquent les quotidiens flamands Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen.

Alors que les tests effectués en Belgique sur les mêmes échantillons n’avaient rien révélé, le laboratoire sud-africain a découvert des traces de produits interdits différents dans six d’entre eux. “Cocaïne pour l’un, un antidouleur et antifièvre pour un autre”, précisent les deux journaux néerlandophones. La colombophilie, qui a une longue tradition en Belgique, a connu un essor économique exceptionnel ces dernières années avec l’arrivée sur le marché de riches collectionneurs chinois. En mai, l’un d’entre eux a déboursé 310.000 euros pour s’offrir “Bolt”, le dernier champion issu des pigeonniers belges. Cette arrivée massive d’argent entraîne aussi des dérives: vols dans les élevages, rackets par des intermédiaires sans scrupule et donc dopage. Ce phénomène du dopage n’est toutefois pas vraiment neuf: en 2003, l’ancien champion du monde cycliste Johan Museeuw avait été convaincu d’usage de produits interdits à l’issue d’une enquête partie de soupçons de trafic d’hormones dans le milieu agricole, le peloton cycliste, les courses de chevaux et… de pigeons.

Trois jours et deux nuits dans la peau d’un SDF


En 2012*, ils étaient 633 782 à errer, sans domicile fixe, sur le territoire américain. Un chiffre en constante baisse, mais qui continue d’inquiéter tandis que de l’autre côté de l’Atlantique un jeune journaliste britannique a récemment trouvé la mort après trois jours d’immersion intensive auprès de SDF de Newcastle. Cette situation, Mike Momany la connaît de près. Né en Allemagne, cet Américain d’adoption vit depuis deux mois dans la peau d’un vagabond à Seattle. Pas par contrainte, mais par réelle volonté. L’ex-programmateur informatique de soixante-deux ans, petit mais robuste, s’est même récemment lancé un pari fou : créer un “homeless tour“. Le principe ? Abandonner son identité pendant trois jours et deux nuits et se mêler aux sans domicile fixe d’Emerald City.

La petite affaire, qui compte son propre site web, arrive doucement mais sûrement aux oreilles des Américains. Pour la première session, qui devrait avoir lieu début novembre, sept personnes ont déjà été sélectionnées. “J’ai reçu une vingtaine de messages”, explique Mike : “Malheureusement, je dois faire le tri. Je ne peux pas me permettre d’emmener des personnes qui prennent ça à la rigolade, qui pourraient mal agir avec les SDF.” Tarif du mini-séjour : 2 000 dollars (soit environ 1 450 euros), tout inclus. Exceptionnellement, les cinq premières sorties coûteront 1 100. Une somme amplement justifiée pour l’organisateur : “En comptant les quatre heures de préparation avant de se lancer, j’en donne soixante-seize de mon temps. On arrive donc à vingt dollars de l’heure, ce qui me paraît très juste au regard d’une telle expérience.”

Nouveaux vêtements, mendicité et nuits au refuge

Première étape du séjour, la transformation physique. Après s’être débarrassés de leurs vêtements, les clients de Mike enfilent une tenue plus appropriée, fournie par la maison. Ils se voient ensuite attribuer un script, qui fait office de programme, et un surnom. “La conservation de leur anonymat est très importante”, précise-t-il. La suite ? Une visite des lieux fréquentés par les sans domicile fixe entre squares, parcs, bibliothèques, cafés et autres centres d’accueil. Tout ça en compagnie de “vrais” SDF, bien sûr. “Si vous avez du culot, vous pourrez même essayer de mendier un peu d’argent ou de dormir sur un banc”, ajoute-t-il sur son site web.

Des risques ? “Avec moi, aucun !” jure l’organisateur : “Seuls et sans connaissance du milieu, les gens risqueraient de se faire voler ou de se mettre en danger. Au contraire, je leur apprends à gagner le respect de ces personnes, à instaurer une relation propice au dialogue.” Mike, qui se défend de faire la promotion d’un “tourisme de la pauvreté”, tient absolument à préciser qu’il n’est pas intéressé par l’argent. “Sur les 2 000 dollars, 500 n’arriveront jamais dans ma poche”, assure-t-il. Une partie est reversée à trois établissements s’occupant de la prise en charge des sans-abri à Seattle, pendant que l’autre est allouée aux dépenses diverses, type alimentation et logement.

Sur ce dernier point, l’immersion n’est toutefois pas poussée à l’extrême. Les néo-vagabonds passeront une nuit dans un refuge sommaire et l’autre dans un hôtel, beaucoup plus luxueux. “Ses abords regorgent de SDF qui errent et se mettent à chercher un abri autour de trois heures du matin”, explique Mike : “Or, les abris en question ne nous laisseraient pas entrer et ressortir à souhait comme c’est prévu dans mon programme. Si un de mes clients souhaitait quand même dormir dans la rue, je ferais en sorte de le satisfaire.”

Italie : 700 migrants secourus au large de la Sicile


Près de 700 réfugiés ont été secourus dans le canal de Sicile au cours de plusieurs opérations dans la nuit de jeudi à vendredi, ont annoncé les autorités italiennes, alors que le sommet de l’Union européenne à Bruxelles se penchait sur le dossier de l’immigration clandestine. Au moins six opérations différentes de sauvetage ont permis de secourir les migrants, parmi lesquels des femmes et des enfants, a indiqué la marine militaire italienne.

Le patrouilleur Cigala Fulgosi a d’abord secouru un groupe de 99 personnes, dont 2 femmes et 10 mineurs, qui se trouvaient sur une embarcation à la dérive à environ 185 km au sud de la petite île de Lampedusa, précise un communiqué de la marine militaire. La corvette militaire Chimera a quant à elle secouru un autre groupe de 219 personnes, dont 37 enfants et 43 femmes, qui se trouvaient également sur une embarcation à la dérive à près de 70 km de l’île, selon la même source. Les deux groupes ont été transférés sur un grand navire amphibie, le San Marco, tandis que les deux autres bateaux militaires ont repris leurs patrouilles dans le canal de Sicile.

Trois embarcations des gardes-côtes italiens ont par ailleurs secouru un total d’environ 300 immigrés qui se trouvaient à bord de deux embarcations distinctes, tandis qu’un cargo, battant pavillon panaméen, a secouru un dernier groupe composé de 90 migrants à environ 200 km au sud de Lampedusa. Ces sauvetages interviennent alors que le sommet de l’UE a entamé, vendredi à Bruxelles, un débat sur l’immigration clandestine et la manière de la gérer pour éviter que se reproduisent des drames comme ceux qui ont fait, dans la première moitié d’octobre, plus de 400 morts lors de deux naufrages au large de Lampedusa.

Image

minions


By EdoGmyblog (Edouard Gregory) Posted in Image Tagged
Image

Mario Kart


By EdoGmyblog (Edouard Gregory) Posted in Image

Elle fait une chute de plus de 30 pieds prisonnière à bord d’une automobile


chute automobileUn véhicule qui était immobilisé dans le stationnement d’une station-service du boulevard de l’Ange-Gardien à L’Assomption a dévalé une pente d’une trentaine de pieds. Une jeune femme de 18 ans se trouvait à bord.

Après plusieurs tonneaux, l’automobile et sa passagère se sont retrouvées dans un ruisseau en contrebas.

«La jeune femme souffre d’hypothermie et a subi un choc nerveux. Elle a été transportée à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, mais on ne craint pas pour sa vie», a indiqué l’agente Sophie Légaré du Service de police de L’Assomption/Saint-Sulpice.

Selon toute vraisemblance, le conducteur de l’automobile avait laissé le levier de vitesse en position neutre lorsqu’il s’est rendu dans le commerce, et le frein à main n’était pas actionné.

By EdoGmyblog (Edouard Gregory) Posted in Actualité

Le PDG de Facebook est le patron le mieux payé d’Amérique du Nord


Le patron-fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, arrive en tête de la liste des patrons les mieux payés d’Amérique du Nord publiée mercredi par la société de recherche GMI Ratings, avec une somme record de près 2,28 milliards de dollars en 2012.Mark Zuckerberg

La quasi-totalité de ce montant résulte de l’exercice, au moment de l’entrée en Bourse du réseau social, de 60 millions de stock-options qui lui avaient été attribuées en 2005 et pouvaient être utilisées à partir de 2010.

C’est la première année où l’étude de GMI Ratings, qui se base sur les données publiées par 2259 entreprises cotées en Bourse, trouve des patrons ayant dépassé la barre du milliard de dollars.

Le deuxième est celui du groupe de transport pétrolier Kinder Morgan, Richard Kinder, avec 1,12 milliard de dollars, là encore presque exclusivement en stock-options.

L’écart est très grand avec les trois patrons suivants: Mel Karmazin a touché 255 millions de dollars à la tête de la radio en ligne Sirius XM, Gregory Maffei 392 millions au total entre deux sociétés du milliardaire John Malone, Liberty Media et Liberty Interactive, et Tim Cook 144 millions chez Apple.

L’auteur de l’étude, Greg Ruel, reconnaît que les premières entreprises de la liste ont enregistré de bonnes performances ces trois à cinq dernières années en termes de rendement pour leurs actionnaires, mais «de manière générale, ce sont simplement la taille et le volume des attributions d’actions à ces dirigeants qui catapultent leur rémunération totale à des niveaux astronomiques».

GMI note que si l’octroi de stock-options vise à aligner les intérêts des dirigeants sur ceux des actionnaires, «la conséquence imprévue est souvent une manne de profits provenant de petites hausses du cours de l’action».

By EdoGmyblog (Edouard Gregory) Posted in Actualité

Un adolescent arrêté après le meurtre d’une enseignante .


Philip ChismUn Américain de 14 ans a été inculpé mercredi près de Boston pour le meurtre d’une enseignante, deuxième événement du genre à survenir aux États-Unis en 48 heures.

Philip Chism, a été incarcéré, sans possibilité de libération. Il a été accusé de meurtre et sera jugé «pratiquement» comme un adulte, a précisé à l’AFP une porte-parole du procureur.

La police avait été alertée mardi soir car la jeune professeur de mathématiques, Colleen Ritzer, 24 ans, n’était pas rentrée chez elle et ne répondait plus aux appels sur son téléphone portable.

La police s’est alors rendue à l’école, a découvert des traces de sang dans les toilettes du deuxième étage, a précisé le procureur lors d’une conférence de presse. Son corps a été retrouvé dans les bois derrière l’école.

La victime avait commencé à l’école de Danvers en août dernier.

L’adolescent a été interpellé dans la nuit, après avoir été vu peu après minuit, alors qu’il marchait sur une route, a également déclaré le procureur.

Il n’était pas rentré chez lui mardi après l’école, et sa disparition avait également été signalée à la police de Danvers, qui avait lancé un appel sur Twitter avec deux photos de l’adolescent.

Selon la police, il était arrivé récemment à Danvers, venant du Tennessee (sud).

Danvers est une petite ville située à 42 km au nord de Boston. Les écoles publiques y sont restées fermées mercredi matin.
 

By EdoGmyblog (Edouard Gregory) Posted in Actualité

Les États-Unis espionnent comme “tous les pays”, affirme la Maison-Blanche


La Maison-Blanche a minimisé lundi la nouvelle controverse née de révélations sur l’espionnage américain en France, assurant que Washington récupérait à l’étranger des données “du même genre que tous les pays”. “Nous ne commenterons pas publiquement toutes les activités présumées du renseignement (…) et nous avons dit clairement que les États-Unis récupéraient des données du renseignement à l’étranger du même genre que tous les pays”, a expliqué une porte-parole de la présidence, Caitlin Hayden.

“Comme le président (Barack Obama, NDLR) l’a dit dans son discours à l’assemblée générale des Nations unies, nous avons commencé à passer en revue la façon dont nous obtenons des renseignements, pour que nous puissions parvenir à un équilibre entre les préoccupations légitimes de sécurité de nos concitoyens et alliés, et les préoccupations que tous les gens partagent au sujet de (la protection de) leur intimité”, a ajouté Caitlin Hayden.

Selon le journal français Le Monde, l’agence de sécurité nationale américaine (NSA) a effectué 70,3 millions d’enregistrements de données téléphoniques de Français entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier 2013. Le site internet du Monde cite des documents de l’ancien consultant de l’agence américaine, Edward Snowden, à l’origine de révélations en juin. Dans la foulée, Paris a demandé à l’ambassadeur américain, convoqué au ministère des Affaires étrangères, de lui donner des assurances que l’interception de communications n’avait “plus cours”. Le sujet devait être évoqué mardi par le chef de la diplomatie, Laurent Fabius, avec son homologue américain, John Kerry, lors d’un entretien prévu au Quai d’Orsay, avant une réunion des Amis de la Syrie à Londres.

By EdoGmyblog (Edouard Gregory) Posted in Actualité

Etats-Unis: Obama défend sa réforme de la santé après le fiasco du lancement


Barack Obama a affirmé lundi que sa réforme du système de santé, pièce maîtresse de son bilan,  ne se résumait pas à un site internet, mais a reconnu que ce dernier n’avait “pas fonctionné aussi bien qu’il le devait”.

Affirmant que la réforme n’était pas en cause, le président des Etats-Unis a promis à ses compatriotes que l’administration faisait “tout (son) possible pour améliorer le fonctionnement” du site internet en question, accablé de problèmes techniques depuis sa mise en route il y a trois semaines.

Dans un système dominé par les assureurs privés, quelque 53 millions d’Américains sont dépourvus de couverture maladie. La réforme promulguée en 2010 par M. Obama vise à en protéger entre 30 et 33 millions.

“Pas la peine de se mentir. Le site internet est trop lent, les gens se retrouvent coincés lors du processus d’inscription. On peut dire sans se tromper que personne n’est plus en colère que moi” à cause de ces errements, a déclaré M. Obama lors d’une allocution dans la Roseraie de la Maison Blanche.

“Je veux que les gens obtiennent ce produit formidable. Ces problèmes sont inexcusables. Et ces problèmes sont en train d’être résolus”, a-t-il juré, en faisant l’article de solutions de rechange, comme des inscriptions par courrier classique, et d’un numéro vert.

Il a aussi mis en garde ses adversaires républicains, hostiles à la réforme depuis le début, et qui ont tenté d’empêcher son application, en particulier en refusant de voter un budget au Congrès au début du mois.

Cet affrontement a provoqué une paralysie des administrations pendant 16 jours, résolue in extremis la semaine dernière avant un possible défaut de paiement.

“Le parti républicain a fait du blocage de (la réforme) le principal point de son programme”, a relevé M. Obama. “Parfois, on dirait que c’est la seule chose qui unit le parti”, a-t-il ironisé.

“Je l’ai déjà dit, je suis prêt à travailler avec quiconque pour faire en sorte que cette loi fonctionne mieux. Mais il est temps pour les gens de cesser de vouloir son échec, parce que la classe moyenne, celle qui travaille dur, veut qu’elle réussisse”, a-t-il lancé.

Subventions sous forme de crédit d’impôt

Depuis le 1er octobre et pour six mois, les personnes désireuses d’être couvertes peuvent s’inscrire à de nouveaux marchés d’assurance maladie, qui offrent un choix bénéficiant du jeu de la concurrence, l’idée étant de tirer les coûts de la santé vers le bas.

Ces marchés sont co-gérés par le gouvernement fédéral et les autorités locales dans 36 Etats, tandis que les 14 autres ont organisé leur propres systèmes.

Un des points centraux de la loi prévoit que la plupart des personnes souscrivant à ces assurances pourront bénéficier de subventions sous forme de crédit d’impôt. Mais l’inscription est obligatoire pour les Américains sans aucune assurance, sous peine d’amende.

Or, le principal portail internet d’accès à ces marchés, healthcare.gov, subit depuis trois semaines de graves dysfonctionnements, entre blocages, ralentissements et écrans d’erreur.

La Maison Blanche a fait savoir pendant le week-end que le site avait reçu 19 millions de visiteurs depuis début octobre. Mais elle a gardé le silence sur le nombre de personnes qui avaient réussi à s’inscrire. L’exécutif a promis des statistiques régulières à partir de novembre.

Lundi, le sénateur républicain Ted Cruz, soutenu par le groupe populiste d’ultra-droite Tea Party, a qualifié la réforme de “pire tueur d’emplois du pays”, et affirmé que des employeurs avaient privé leurs salariés de couverture maladie pour les faire basculer à leurs frais sur le dispositif nouvellement mis en place.

“Un discours ne résoudra pas le problème. Si le président est prêt à admettre que le programme ne fonctionne pas comme il le devrait, examinera-t-il la possibilité de renoncer à l’amende” imposée aux personnes refusant de s’inscrire, avait demandé avant lui lundi Brendan Buck, le porte-parole du président de la Chambre des représentants John Boehner.

By EdoGmyblog (Edouard Gregory) Posted in Actualité