Skip to content

La nouvelle guerre froide


Ces deux-là ne se respectent pas, ne s’aiment pas et ne se parlent plus. Au sens propre : début août, Barack Obama a annulé une rencontre prévue début septembre avec Vladimir Poutine. Les différends s’accumulent. Entre autres : l’affaire Snowden ; l’interdiction aux familles américaines d’adopter des enfants russes ; et, bien sûr, la guerre civile syrienne, dans laquelle Vladimir Poutine se pose en allié indéfectible de Bachar El-Assad.

Pour le quotidien américain USA Today, l’affaire est entendue : Poutine l’autocrate est devenu infréquentable. Pour le magazine russe Expert, au contraire, l’absence de tout dialogue est la preuve de l’affaiblissement de la diplomatie américaine sous Obama. L’annonce d’une possible intervention américaine en Syrie, puis les tergiversations de Barack Obama, qui demande un vote préalable du Congrès, relancent le bras de fer. Inutile de préciser que l’ambiance sera glaciale entre les deux hommes au sommet du G20 qui s’ouvre ce jeudi 5 septembre à Saint-Pétersbourg.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: