Skip to content

Un nouveau médicament pour faire de l’exercice… sans en faire



Un nouveau médicament expérimental, le SR9009, a été développé l’année dernière par les scientifiques du Scripps Research Institute.  Il aurait augmenté de 50% la vitesse de course et l’endurance des souris. Or, cette augmentation se serait produite sans exercice et les résultats se comparent à ceux obtenus par les athlètes suite à leur entraînement.

Le SR9009 permet d’obtenir ces résultats en ciblant la protéine Rev-erbα, qui est produite naturellement dans notre corps et qui influence notre rythme quotidien et notre métabolisme musculaire. Selon les chercheurs, la protéine Rev-erbα agit sur les cellules musculaires en augmentant leur production de mitochondries, qui alimentent nos cellules en énergie tout en les incitant à expulser les mitochondries défectueuses. Résultat: nos cellules sont en mesure de produire plus rapidement une plus grande quantité d’énergie et de la conserver pendant une plus longue période de temps.

Grâce à ce médicament, les personnes incapables de faire de l’exercice en raison de problèmes de santé pourraient profiter des bienfaits de l’exercice sans faire d’efforts. Cela permettrait notamment aux personnes souffrant d’obésité et de maladies cardio-vasculaires d’améliorer leur état de santé. Ce médicament pourrait également empêcher les pertes musculaires causées par le vieillissement.

Lorsque Chris Hadfield et son équipage sont retournés sur Terre en mai, ils ont dû récupérer pendant plusieurs semaines avant de pouvoir recommencer à marcher sans aide. Après plusieurs mois à bord de la station spatiale internationale, la faible gravité de l’espace avait affaibli leur musculature. N’ayant plus à lutter contre la gravité constante, leurs muscles ont commencé à s’atrophier et ils ont perdu de la densité osseuse. Même un programme d’exercice quotidien ne peut rivaliser contre l’influence constante de la gravité sur notre corps sur Terre

Comme on prévoit qu’il y aura une présence humaine continue en orbite et qu’on prévoit s’aventurer plus loin dans l’espace, vers la Lune puis vers Mars, les astronautes participant à ces missions seront confrontés à ce même problème. Il est peu probable que la gravité artificielle soit développée dans un avenir rapproché, alors si le SR9009 fait ses preuves et est sans danger, il pourrait apporter une aide précieuse à l’industrie spatiale.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: