Skip to content

Barack Obama rend un vibrant hommage à l' »expérience juive »

Barack Obama se recueille au mémorial Yad Vashem de Jérusalem, le 22 mars.

Pourquoi maintenant ? Ceux qui se posaient la question avant la visite de Barack Obama au Proche-Orient ont eu la réponse, jeudi 21 mars, en écoutant ses « remarques au peuple d’Israël ». Le président américain a choisi un moment symbolique : l’approche de Pessah, la Pâque juive, lundi, une fête qui commémore l’exode d’Egypte et le passage de l’esclavage à la liberté.

Tout à son entreprise de montrer aux Israéliens qu’il les comprend beaucoup mieux qu’ils ne le croient, Barack Obama a prononcé à Jerusalem un discours qui aura déçu ceux qui s’attendaient à une nouvelle feuille de route pour régler le conflit israélo-palestinien. Mais il voulait prendre de la hauteur, sans « se laisser enfermer dans le processus de paix », exercice formaté s’il en est, explique un proche du président américain.

M. Obama voulait avant tout dissiper l’impression qu’il n’a pas de sympathie pour la cause israélienne, lui qui est entré en politique à Chicago, une ville où juifs et Noirs se sont souvent rassemblés autour des mêmes valeurs progressistes. Dans son discours, il a rendu…

%d blogueurs aiment cette page :