Le maire de Montréal fait parler de lui encore.Un avocat haïtien et aussi l’ancien président d’Haiti réclame des excuses de la part de Coderre


Jean-Bertrand Aristide demeure une figure politique très populaire... (Photo Alexander Joe, archives Agence France-Presse)

Me Mario Joseph, qui a représenté M. Aristide, a fait cette demande jeudi lors d’une visite à Montréal.

M. Coderre était ministre fédéral responsable des pays francophones, dont Haïti, au moment de l’expulsion de M. Aristide du pouvoir. L’avocat prétend que M. Coderre a menti durant les jours précédant la destitution de l’ex-président, lorsqu’il a affirmé qu’Ottawa ne souhaitait pas le départ du chef élu démocratiquement.

L’avocat soutient que M. Coderre a menti à nouveau après le retrait de M. Aristide, en affirmant que le président n’avait pas été forcé de quitter contre son gré et qu’il avait démissionné de son propre chef.

Denis Coderre a répondu à ces allégations qu’il n’avait aucune raison de s’excuser et qu’il avait toujours été un ami d’Haïti. Il a ajouté qu’il croyait que Me Joseph tentait d’amener la politique interne d’Haïti au Canada.

M. Coderre prévoit un séjour de quelques jours en Haïti à la mi-mars, avec une délégation canadienne dédiée à la reconstruction de Port-au-Prince.

Mario Joseph a aussi soutenu que le Canada avait joué un rôle important dans le coup d’État des États-Unis qui a destitué Jean-Bertrand Aristide pour la seconde fois, en 2004. Il avait aussi été chassé du pouvoir en 1991.

M. Aristide demeure une figure politique très populaire en Haïti. Jeudi, quelque 2000 personnes ont marché dans les rues de Port-au-Prince pour souligner le 10e anniversaire de sa destitution.

Perçu comme un héros par les plus pauvres du pays, il a mené un mouvement pour chasser du pouvoir le dictateur Jean-Claude «Baby Doc» Duvalier.

États-Unis : 59 % des Américains déçus de Barack Obama


Barack Obama.

Près de six Américains sur dix expriment leur déception vis-à-vis de la présidence de Barack Obama, selon un nouveau sondage publié jeudi. Par ailleurs, selon cette enquête du New York Times et de la télévision CBS, 82 % des démocrates interrogés souhaitent que Hillary Clinton, concurrente malheureuse de Barack Obama en 2008, brigue à nouveau l’investiture de leur parti pour la présidentielle de 2016.

Le sondage accorde à Barack Obama une cote de confiance de 41 %, tandis que 57 % des personnes interrogées se disent mécontentes de la façon dont le dirigeant démocrate assume ses fonctions. Et 59 % d’entre elles se disent un peu ou beaucoup déçues par la présidence de Barack Obama, pourtant nettement réélu en novembre 2012.

Le président semble ainsi subir les retombées d’un lancement désastreux du volet central de sa réforme de l’assurance-maladie à l’automne 2013, ainsi qu’une reprise économique qui peine toujours à faire retomber le chômage au niveau d’avant la crise de 2008.

Image

Le Canada champion Olympique de Sochi 2014 Vs la Suède 3 – 0


Sochi 2014 Ice Hockey Live Coverage

Image

Canadian Olympic men’s hockey team at Sochi 2014 and you have 10 minutes to get the gold medal


Toews1

Mafia Mafia: Un des incendiaires du salon funéraire des Rizzuto se dit victime de menaces du clan mafieux


complexe funéraire Loreto

«C’est ben beau de dire que t’as changé, mais tu vas faire une erreur et tu vas aller en prison; c’est là qu’on va te pogner», aurait dit un interlocuteur anonyme à Alexandre Toualy, l’an passé.

Depuis, l’accusé de 30 ans dit vivre dans la crainte de représailles pour avoir lancé un cocktail Molotov dans le salon funéraire Loreto, en janvier 2011. Toualy et deux autres individus avaient été arrêtés peu après.

Toualy avait finalement plaidé coupable d’incendie criminel et de possession de matériel incendiaire. Il était en liberté sous caution, mais en novembre dernier, il s’était fait arrêter pour conduite avec facultés affaiblies. Et en fouillant son véhicule, les policiers avaient trouvé un couteau, alors qu’il lui était interdit d’en avoir en sa possession.

«Le couteau, je le gardais dans mon auto, car j’avais peur à cause des menaces », avait expliqué Toualy au juge Denis Mondor. Jusqu’à ce mercredi, le contenu de son témoignage était sous ordonnance de non-publication.

Car pendant six mois, Toualy assure que le clan Rizzuto l’a menacé en disant qu’ils «allaient [le] trouver».

«Je pense que c’est des sous-fifres qui essayent de se prouver dans le milieu criminel», avait dit Toualy, précisant spécifiquement que le nom des Rizzuto avait été mentionné lors d’appels anonymes.

Notons que les menaces alléguées auraient eu lieu avant que le parrain Vito Rizzuto ne décède, en décembre dernier, par suite de problèmes de santé.

Sa mère ciblée

Dans la même période où Toualy dit avoir été l’objet de menaces, sa mère a aussi été victime d’une tentative d’introduction par effraction par des individus jamais identifiés, avait raconté cette dernière lors de la même audience.

«Elle me demandait le jour où ça allait arriver», avait renchéri Toualy.

Selon leurs témoignages, des individus avaient défoncé une fenêtre, mais ils avaient pris la fuite avant que les policiers n’arrivent. Personne n’a jamais été arrêté, mais même la mère dit vivre dans la crainte.

«J’ai été effrayée, avait-elle témoigné. Depuis, je dors avec une barre à clou, mon cellulaire et mon chien.»

Écarts dans une «vie rangée»

Malgré ses déboires et sa plus récente arrestation qui lui a valu d’être renvoyé en prison, Toualy jure encore avoir changé. Il occupe un emploi stable de concierge et jure s’être éloigné du monde criminel.

Pourtant, les bris de conditions semblent indiquer le contraire, a noté ce mercredi la procureure à la Couronne, Me Véronique Beauchamp.

Outre la conduite avec facultés affaiblies pour laquelle il a plaidé coupable ce mercredi, Toualy avait aussi écopé de 60 jours de prison à Joliette, en décembre dernier, pour un bris de couvre-feu.

«Je ne pense pas qu’il est sincère envers la Cour, a plaidé la procureure. M. Toualy [ce qu’il dit], c’est de la poudre aux yeux».

La poursuite réclame une peine de trois ans de pénitencier pour l’incendie criminel du Loreto, tandis que la défense demande une peine à purger dans la collectivité.

Le juge Denis Mondor rendra sa sentence la semaine prochaine.

Sûreté du Québec Un policier accusé de trafic de stupéfiants


NOR_QMI_1402191049001

Steeve Hudon, âgé de 33 ans, de Joliette, a brièvement comparu devant le juge François Landry. Il fait face à sept chefs d’accusation, dont trafic de cocaïne, de métamphétamine et de cannabis. Les faits reprochés se seraient déroulés entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2009.

Il aurait aussi commis des voies de faits causant des lésions corporelles sur une dame, sur une période de trois ans, entre janvier 2007 et décembre 2009.

De plus, il est accusé d’avoir volontairement tenté d’entraver, de détourner ou de contrecarrer le cours de la justice, en transmettant des informations confidentielles sur une enquête policière.
À ces charges s’ajoute une accusation d’abus de confiance relativement à ses fonctions pour avoir transmis des informations confidentielles.

Le policier, qui possède plus de 12 années d’expérience, est aussi un adepte du culturisme. Il participe à des compétitions et est aussi entraîneur privé. En novembre dernier, il a même terminé deuxième à la Coupe Espoir Québec de l’Association des physiques du Québec (APQ).

Steeve Hudon a été arrêté le 12 février à la suite d’une enquête interne de la Sûreté du Québec. Il a reçu une promesse de comparaître avec des conditions à respecter et est suspendu à demi-solde de ses fonctions.

Par souci de transparence, le dossier sera piloté par un procureur de la Couronne de Laval, Me Julianna Côté.

Steeve Hudon, qui est représenté par Me Magali Lepage, n’était pas présent lors de sa comparution. Aucun plaidoyer n’a été enregistré. Il reviendra en cour le 6 mai prochain pour la forme.

Les pays les mieux positionner pour les médailles aux Jeux Olympiques d’hiver Sotchi 2014


Rang Pays Or Argent Bronze Total
1 Allemagne 7 3 2 12
2 Norvège 5 3 6 14
3 Suisse 5 1 1 7
4 Russie 4 7 5 16
5 Canada 4 6 4 14
6 États-Unis 4 4 8 16
7 Pays-Bas 4 4 6 14
8 Pologne 4 0 0 4
9 Chine 3 2 0 5
10 Bélarus 3 0 1 4
11 Suède 2 5 2 9
12 Autriche 2 4 1 7
13 France 2 0 4 6
14 Japon 1 3 1 5
15 Rép. tchèque 1 2 1 4
16 Slovénie 1 1 3 5
17 Corée 1 1 1 3
18 Grande-Bretagne 1 0 1 2
19 Slovaquie 1 0 0 1
20 Italie 0 2 3 5
21 Finlande 0 2 0 2
22 Lettonie 0 1 2 3
23 Australie 0 1 1 2
24 Croatie 0 1 0 1
=25 Kazakhstan 0 0 1 1
=25 Ukraine 0 0 1 1
Albanie 0 0 0 0
Andorre 0 0 0 0
Argentine 0 0 0 0
Arménie 0 0 0 0
Azerbaïdjan 0 0 0 0
Belgique 0 0 0 0
Bermudes 0 0 0 0
Bosnie-Herzégovine 0 0 0 0
Brésil 0 0 0 0
Bulgarie 0 0 0 0
Chili 0 0 0 0
Chypre 0 0 0 0
Danemark 0 0 0 0
Dominique 0 0 0 0
Espagne 0 0 0 0
Estonie 0 0 0 0
ex-République yougoslave de Macédoine 0 0 0 0
Géorgie 0 0 0 0
Grèce 0 0 0 0
Hong Kong, CHN 0 0 0 0
Hongrie 0 0 0 0
Îles Caïmans 0 0 0 0
Îles Vierges EU 0 0 0 0
Îles Vierges RU 0 0 0 0
Inde 0 0 0 0
Irlande 0 0 0 0
Islande 0 0 0 0
Israël 0 0 0 0
Jamaïque 0 0 0 0
Kirghizistan 0 0 0 0
Liban 0 0 0 0
Liechtenstein 0 0 0 0
Lituanie 0 0 0 0
Luxembourg 0 0 0 0
Malte 0 0 0 0
Maroc 0 0 0 0
Mexique 0 0 0 0
Moldavie 0 0 0 0
Monaco 0 0 0 0
Mongolie 0 0 0 0
Monténégro 0 0 0 0
Népal 0 0 0 0
Nle-Zélande 0 0 0 0
Ouzbékistan 0 0 0 0
Pakistan 0 0 0 0
Paraguay 0 0 0 0
Participant Оlymp. indépendant 0 0 0 0
Pérou 0 0 0 0
Philippines 0 0 0 0
Portugal 0 0 0 0
RI Iran 0 0 0 0
Roumanie 0 0 0 0
Saint-Marin 0 0 0 0
Serbie 0 0 0 0
Tadjikistan 0 0 0 0
Taipei chinois 0 0 0 0
Thaïlande 0 0 0 0
Timor-Leste 0 0 0 0
Togo 0 0 0 0
Tonga 0 0 0 0
Turquie 0 0 0 0
Venezuela 0 0 0 0
Zimbabwe 0 0 0 0

Joyeuse st valentin à tous


Tableau acrylique  homme femme  nu  corps  l'homme sans

Sotchi 2014: les médaillés d’or de la 1ère journée


Les cinq premières médailles d’or des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi ont été décernées ce samedi.

    • Justine Dufour-Lapointe (Canada), championne olympique de ski de bosses. Photo AFP.
      Justine Dufour-Lapointe (Canada), championne

Sotchi | Attentat avorté


TURKEY-UKRAINE-ATTACKS-OLY-2014-HIJACKING

«C’est un manque de respect pour les athlètes olympiques, croit Nazor Jaworski, installé à Montréal depuis quelques mois. Ses gestes étaient totalement hors contexte.»

Artem Kozlov, un Ukrainien de 45 ans, aurait menacé de déclencher un engin explosif si l’avion dans lequel il prenait place ne mettait pas le cap vers Sotchi, en Russie. L’homme aurait tenté d’atteindre le cockpit de l’avion en criant «Allons à Sotchi», même si le vol devait initialement atterrir à Istanbul. Aucun des 110 passagers n’a été blessé.

Selon les informations rapportées hier par l’AFP, Kozlov voulait sauver le président Viktor Ianoukovitch, qu’il croyait être l’otage de son homologue russe Vladimir Poutine.

Interrogés par le Journal, des Ukrainiens installés à Montréal ont souligné que le climat politique de tension qui plane sur l’Ukraine n’excusait en rien le geste du présumé pirate de l’air.

«Il aurait pu bousiller les Jeux olympiques et ne pas permettre aux athlètes qui y participent de réaliser leur rêve, affirme Klara Vasyeleva. Il ne faut pas mélanger la politique et le sport, ce sont deux mondes à part.»

Nazor Jaworski, lui, dit ne pas être surpris de cette tentative d’attentat.

«Avec tout ce qui se passe là-bas, les gens sont simplement à bout de nerfs, dit-il. Ils sont prêts à n’importe quoi pour se faire enfin entendre, mais c’est évident que son geste était exagéré et hors contexte.»

les Ukrainiens fans du ch ?

Le fait que Kozlov portait une réplique d’un chandail du Canadien au moment de sa tentative a beaucoup surpris la communauté ukrainienne de Montréal.

«On joue un peu au hockey, mais ce n’est pas le sport numéro un en Ukraine», a avoué Sasha Ivakhova, arrivée ici depuis peu.

Les Montréalais d’origine ukrainienne, eux, ont tendance à devenir rapidement des partisans du «Bleu-blanc-rouge», selon M. Jaworski, lui-même adepte du club depuis son arrivée au Québec.

«Mais qu’un Ukrainien qui n’est jamais sorti du pays porte les couleurs du Canadien, ça, c’est toute une surprise!» a-t-il dit.

Sauver le président

Ivan Vartchenko, un responsable de l’Université aérospatiale de Kharkiv, connaissait bien l’homme derrière la tentative d’attentat.

Selon lui, il devrait être examiné par des psychiatres.

M. Vartchenko raconte que Kozlov, diplômé de l’Université de Kharkiv et travaillant comme concepteur de pages Internet, a eu ces temps derniers un «comportement pas tout à fait normal».

À la veille de sa tentative de détournement, il aurait dit à plusieurs personnes, dont M. Vartchenko, qu’il tenait à sauver le président ukrainien.

«On ne parvenait pas à le calmer, mais personne ne s’attendait à ce qu’il soit capable d’aller jusqu’à tenter de détourner un avion», a-t-il ajouté.